Coaching

Si vous voulez devenir coach professionnel…

Comme j’écris de nombreux articles sur le métier de coach professionnel, je reçois beaucoup de sollicitations de personnes qui sont intéressées par cette activité, et qui aimeraient en faire un métier.
Le métier de coach connait un réel engouement ces dernières années. Les formations fleurissent, et attirent de nombreux candidats à la pratique, qu’ils soient déjà issus des métiers de l’accompagnement (formation, conseil), d’un tout autre secteur mais cherchant un complément de revenus qui fait sens pour eux, ou de projets de reconversion complète.

Souvent, les candidats au métier de coach sont des déçus de l’entreprise, qui veulent remettre du sens dans leur vie professionnelle, et venir, à leur façon, oeuvrer à rendre l’entreprise meilleure. En aidant à remettre du sens dans la vie des autres, par exemple. C’est un noble projet.

Pour autant, de quoi est faite la réalité du métier de coach ?

Souvent, les coachs en devenir ont une représentation du métier qui ne correspond pas à la réalité, en tous cas pas à la mienne, à mon quotidien, à mon cambouis d’entrepreneur (qui est un vrai bonheur pour moi, mais un cambouis d’entrepreneur quand même.)
Et évidemment, lorsque je suis interrogée dans le cadre d’une enquête sur le métier de coach et ma façon de le vivre et de gagner ma vie, c’est ma subjectivité qui s’exprime: ce qui est vrai pour moi ne le sera pas forcément pour les autres. C’est en cela que je ne suis aucunement représentative du « métier de coach », et qu’il est vain de vouloir trouver des vérités toutes faites en m’interrogeant.

Pour devenir coach, faites-vous coacher

Pour vraiment savoir et expérimenter ce qu’est le métier de coach, commencez par vous faire coacher par un vrai coach professionnel, c’est la base.
Rien de tel pour vraiment appréhender que ce métier n’est pas juste une technique que l’on apprend, mais une posture qui vous habite.
Choisissez votre coach et vivez cette démarche et cet accompagnement comme une étude, une prise de renseignements, une immersion. Vous pourrez, si votre coach y est ouvert, solliciter un partage d’expérience de sa part, mais avant tout vous pourrez expérimenter « le questionnement du coach », et réaliser que vous-même trouverez les réponses qui vous conviennent, à vous.

Pour devenir coach professionnel, choisissez une formation solide

Ensuite, choisissez une formation initiale solide, et pas un boui-boui pour illuminés, ou une formation express de 12 heures qui vous promet monts et merveilles en termes de retour sur investissement sonnant et trébuchant. On ne devient pas coach professionnel en 12 heures.
On devient coach professionnel quand on reçoit une formation initiale longue, quand on investit ensuite dans la formation continue au minimum tous les ans, quand on investit encore dans une supervision régulière, quand on se finance une thérapie pour garder les pieds sur terre, quand on pratique l’intervision avec ses pairs, quand on réfléchit à un code de déontologie strict et que l’on respecte. Bref, quand on travaille sur soi d’abord.

Prévoyez un plan B

Comme je l’écrivais dans mon article « Les écoles de coaching qui vendent du rêve », 3 années se sont écoulées depuis l’obtention de mon D.U Coaching, et je suis la seule, sur une promo d’une vingtaine de « coachs en devenir », à en vivre vraiment. Je ne dis pas que c’est impossible : Je dis que les formations au coaching fabriquent quelques coachs, mais qu’elles fabriquent aussi beaucoup de déçus.
Développer son activité de coach pour en faire un métier est long et difficile. Et plus dure est la chute encore quand après 2 ans de tentative à trouver des clients, à se payer un site internet, à réseauter tous azimuts, à se financer de la formation continue, de la supervision, à supporter des tensions dans son couple, les indemnités Pôle Emploi arrivent au bout et on finit par devoir se retrouver le même job qu’avant, pour pouvoir juste payer ses factures. Malheureusement, c’est aussi l’une des réalités de la belle aventure du métier de coach.

Pour aller plus loin, je vous invite à lire ce basique de François Délivré, qui vous permettra de faire le tour du métier, et d’en avoir une vision plus exhaustive. C’est à mon avis l’ouvrage le plus complet qui existe, et c’est une référence biblio que toutes les formations de coachs vous donneront. Mais encore une fois, ça ne sera que la réalité de François Délivré…qui ne sera peut-être pas la vôtre 😉

Partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someonePrint this page

2 thoughts on “Si vous voulez devenir coach professionnel…

  1. Bel article de vécu.

    2 questions très terre-a-terre (normal pour un agro …) :
    – Travaillez-vous en solo, ou au sein d’un cabinet avec plusieurs associé(e)s ? La solution est peut être là pour profiter au mieux du métier ;
    – Quelle formation initiale longue suivre pour (re-)partir du bon pied ? Sur Montpellier ?

    Bien à vous.

    NICOLAS D

    1. Merci Nicolas. Non je ne travaille pas en solo, j’ai un cabinet avec une autre coach qui travaille à plein temps avec moi, et un réseau de partenaires coachs, consultants et formateurs avec qui je travaille souvent. Il me serait difficile de vous conseiller telle ou telle formation, car je ne connais pas vos objectifs…et ça ne serait que mon humble avis. En ce qui concerne le choix d’une formation par contre, je vous oriente vers cet article, toujours d’actualité :https://coaching-management-toulouse.com/coup-de-gueule-contre-les-ecoles-de-coaching-qui-vendent-du-reve/ Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *