Analyse transactionnelleCoaching

Communiquer et manager son équipe en mode « Parent »

Je présentais dans un précédent post ce qu’étaient les « Etats du Moi » en Analyse Transactionnelle, et comment l’adoption d’un Etat du Moi dominant dans nos comportements managériaux pouvait s’exprimer, et parfois déséquilibrer nos relations, voire nos équipes.

Heureusement, une fois que l’on sait identifier quel Etat du Moi est en fonctionnement à l’instant T dans notre relation aux autres, nous pouvons mieux comprendre ce qui est en train de se jouer pour nous comme pour eux, et même choisir consciemment un autre Etat du Moi pour rétablir l’équilibre et maintenir la relation/communication de manière saine.

Un Etat du Moi peut se manifester dans les relations interpersonnelles de plusieurs manières, et pas seulement par les mots que nous employons. Il est aussi reconnaissable dans nos intonations, nos gestes, nos postures ou nos expressions corporelles.

Qu’est-ce que l’Etat du Moi PARENT ?

Explorons plus en détails l’Etat du Moi PARENT, qui est, a priori, l’Etat du Moi préféré des managers et des dirigeants. En effet, ces derniers sont souvent amenés à communiquer et relationner sur le monde parental avec leurs collaborateurs, puisque rappelons-le, nous sommes ici dans le mode de la consigne, de la règle, de la norme.

L’affaire est un peu plus compliquée que cela quand on analyse son fonctionnement, puisque le mode parental est en fait scindé en deux Etats du Moi bien distincts, mais qui ont un point commun : Ils servent à  protéger, à contrôler :

EDM PARENT

Le mode Parent Normatif

C’est la partie de nous qui contrôle son environnement par l’autorité. Le Parent normatif généralise souvent, il a des idées toutes faites sur la  vie et les gens : « C’est toujours comme ça », « les gens comme ça ne font jamais… », « il faut… », « on ne peut pas… », « c’est comme ça et pas autrement »…Il impose son avis, il a le doigt tendu, le sourcil froncé, il est tranchant et sentencieux. On peut craindre son avis, qui souvent nous est imposé.

C’est l’Etat du Moi qui fonctionne en base chez cette responsable export dont je vous ai déjà parlé, et qui a pour croyance que « c’est la discipline fait tourner un service ». Sauf qu’à vouloir trop mettre de règles et d’autorité dans son service, il a failli exploser…

Pour l’aider à explorer son fonctionnement de Parent normatif, une stratégie d’accompagnement pour le coach pourra être de questionner son client coaché sur ses croyances, lui faire prendre conscience de sa grille de lecture, des généralisations qui pétrissent ses comportements, et vérifier avec lui en quoi ce système serait représentatif de la vérité.

Le mode Parent Nourricier

C’est la partie de nous qui contrôle son environnement par l’affectif. Le Parent nourricier porte de l’attention aux autres, les encourage, les aide, les console, voire les prend en charge (et une charge, ça peut être lourd !). Il nous tape dans le dos, nous ouvre les bras, se montre compréhensif et attendri.

C’est celui de ce dirigeant d’une PME dans le bâtiment qui rencontre des difficultés avec son équipe de 7 ouvriers : Retards et absentéisme, vol de matériel, règles de sécurité et d’hygiène non respectées, et j’en passe. Un jour il me dit « Mes garçons me prennent pour un con, alors que je fais tout pour eux ». (Ben oui, forcément !) Aboutir à cette situation douloureuse peut être le corollaire d’un Etat du Moi Nourricier trop dominant.

Ici, une stratégie d’intervention pour le coach pourra être par exemple dans un premier temps de questionner son client coaché sur ce qui s’exprime en réalité par l’adoption de cet Etat du Moi (des peurs ? un manque de confiance ? un manque d’affirmation de soi ?) puis sur le comment remettre les autres Etats du Moi à leur place dans son fonctionnement quotidien.

Vous reconnaissez-vous dans l’Etat du Moi PARENT ?

En quoi ce fonctionnement vous pose-t-il problème ?

Dans quelle mesure savez-vous utiliser les deux ?

Découvrez aussi l’Etat du Moi Adulte, et l’Etat du Moi Enfant

 

 

 

Partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *