Management et formation : Comment mieux apprendre à l’autre ?

En tant que manager, dirigeant, ou en situation de dispenser une formation, vous vous êtes peut-être déjà senti perdre l’intérêt de votre auditoire, ou devoir expliquer plusieurs fois la même chose à un collaborateur ou un apprenant qui n’arrivait pas à vous comprendre.

Peut-être n’aviez-vous pas en tête alors, que chaque personne dispose de sa propre manière d’apprendre et de s’approprier l’information pour pouvoir en faire un savoir disponible. Et que c’est votre manière de communiquer le message, qui n’était pas adaptée.

Les stratégies d’apprentissage de Felder et Silverman

Pour tenter un éclairage sur le sujet, je me suis intéressée aux différentes stratégies d’apprentissage. Parmi la pléthore de théories (plus ou moins controversées) qui existent à ce propos, j’ai retenu celle de Felder et Silverman, qui a été pensée fin des années 80 (et qui n’a pas trop mal vieilli, tout dépend de ce qu’on en fait).

Elle dit quoi, cette théorie ? Et bien elle dit que, pour apprendre et se former, chacun dispose de sa « façon préférentielle de recevoir et de traiter l’information », et établit une classification des différentes préférences d’apprentissage existantes.

Les 8 préférences selon Felder et Silverman

Il existe 8 préférences d’apprentissage, réparties aux 2 pôles de 4 dimensions. Chacun d’entre nous bascule plutôt du côté d’un des pôles, sur chacune de ces dimensions, ce qui nous informe sur notre style d’apprentissage préféré.

Mais comme chez Touchemann & Co on n’aime pas trop ranger les gens dans des cases ou des critères, on préfère dire que ces styles, ne sont que des tendances, des préférences à l’instant T, qui sont amenées à évoluer en fonction du contexte.

Ces 4 dimensions sont les suivantes :

 

Les styles d'apprentissage de Felder Silverman

La dimension Actif/Réflexif

  • L’Actif

Il a besoin d’essayer, de toucher, de s’exercer, de mettre les mains dans le cambouis pour comprendre. Il prend du plaisir à prendre part à des jeux de rôles, des simulations. Il faut lui « faire-faire » pour qu’il s’approprie les informations.

  • Le Réflexif

Au contraire, celui-ci a besoin de comprendre en long en large l’énoncé et le texte, et de métaboliser les concepts par la pensée avant leur mise en pratique. Il a besoin de supports, de traces écrites à pouvoir se les approprier (compte-rendu de réunion, diapos…)

La dimension Factuel/Intuitif 

  • Le Factuel

Il est centré sur les faits, et veut pouvoir savoir rapidement quelles vont être les applications concrètes, l’impact de ce qu’on lui dit, dans son quotidien.

  • L’Intuitif

L’intuitif, au contraire, est attaché aux théories, à l’abstrait, et veut pouvoir comprendre le second degré, les théories, le sens caché des choses.

La dimension Visuel/Verbal

  • Le Visuel

Il préfère les représentations imagées, les schémas, les graphiques, les animations. Il est bien connu des praticiens de la PNL, j’écrirai bientôt un article sur le sujet.

  • Le Verbal

Il préfère l’écrit que l’oral, mais préfère les oreilles que les yeux, parce qu’il est centré sur les mots utilisés. Il comprendra plus aisément l’information si vous la lui faites expliquer à un autre membre du groupe. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est en général à l’aise en collectif.

La dimension Séquentiel/Global

  • Le Séquentiel (ou analytique)

Il a besoin de linéarité, d’avancer pas à pas dans ses apprentissages et a besoin d’une progression logique. C’est en ayant traversé ces étapes qu’il pourra saisir plus facilement la globalité du sujet. Il va du particulier au général.

  • Le Global

Il aime synthétiser et veut pouvoir comprendre les concepts dans leur globalité avant de s’intéresser à leurs détails. Il a besoin de recevoir un ordre du jour avant les réunions, pour savoir de quoi elles vont traiter globalement. En formation, c’est celui qui demande de pouvoir prendre connaissance du support avant de démarrer. Il va du général au particulier.

Avant, j’en perdais en route. Mais ça,…

Personnellement, si je devais tirer mon profil de cette carte des styles d’apprentissage de Felder-Silverman, je serais Réflexive, Intuitive, Verbale et Globale.

En gros, j’aime bien qu’on me raconte des histoires, qu’on me fasse rêver, qu’on me permette de me projeter mentalement dans la mise en application des apprentissages. J’aime prendre le temps de comprendre le concept, mais je déteste être en train d’apprendre quelque chose, et que tout à coup, on me tire de mon rêve avec un « ok, maintenant on va mettre en pratique, formez des sous-groupes… »

Alors à mes débuts en tant que formatrice, j’ai du rapidement me remettre en question, car je voyais que je n’arrivais pas à capter l’intérêt de mon public d’étudiants sur la longueur. Ben oui, forcément, j’animais mes formations avec passion…mais comme si elles étaient montées pour moi!

Les stratégies d’apprentissage au service du manager et du dirigeant

En management, c’est la même chose : Il peut être intéressant de piloter son équipe en collectif et en individuel, en ayant à l’esprit que tout le monde n’a pas les mêmes besoins sur la forme, pour faire entrer l’information, la traiter, et en faire un savoir disponible et utile à l’exercice de son job. Ainsi, l’on pourra adapter sa communication à son équipe.

C’est en particulier vrai pour les managers d’équipes-projet, qui coordonnent des gens qui ne sont pas issus des mêmes cultures-métiers, et qui sont « câblés » différemment les uns des autres.

En tant que dirigeant, il est important aussi d’avoir ces concepts à l’esprit, notamment pour pouvoir partager au mieux sa vision avec son équipe, et qu’elle puisse être comprise et apprise par tous.

Vigilance tout de même : Se dire que tout le monde n’a pas les mêmes besoins, c’est bien. Mais étiqueter les gens pour de bon, c’est très très bof.

Ce sujet vous a plu ? Apprenez-en davantage, et plus généralement sur les techniques de formation dans cet ouvrage pratico-pratique, qui m’a pas mal inspirée :

Partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someonePrint this page

Á propos de l'auteur: Bérangère Touchemann

Bérangère Touchemann est l'heureuse fondatrice du cabinet de coaching professionnel Touchemann & Co, qui forme et accompagne les managers, dirigeants et collaborateurs à potentiel dans le développement et la croissance de leur entreprise par ses Femmes, ses Hommes et ses équipes. Comme Charles Darwin, elle pense que l'organisation qui survivra ne sera pas forcément la plus forte, mais celle qui aura su s'adapter...

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.