Comprendre son mode de management avec le concept des « Etats du Moi »

Dans un billet précédent sur l’analyse transactionnelle dans le coaching, je vous ai parlé de cette responsable export qui rencontrait dans son service des problématiques d’absentéisme, de conflits (menaces de grève) et de démotivation.

Après avoir compris en séance de coaching certains de ses fonctionnements, notamment en termes de posture vis-à-vis de ses collaborateurs, la situation s’était améliorée. Il se trouve que cette personne a réalisé qu’une bonne partie des difficultés rencontrées étaient le fruit de ses propres attitudes et comportements. C’est l’outil que je vous présente ici qui a été plutôt aidant pour elle.

L’analyse structurale des « États du moi » en coaching

Les « États du moi » sont un concept central de l’analyse transactionnelle. Pour Eric BERNE, le père de cette doctrine, un État du Moi est « un système cohérent de pensées et de sentiments qui se manifeste à travers des types de comportements correspondants ». Voilà à quoi ressemble le concept, dans son diagramme « structural » (qui permet de comprendre la structure des trois états de manière isolée) :

analyse structurale des EDM

Pour résumer, l’être humain peut être drivé par 3 types principaux de réactions vis-à-vis de son environnement. Chacune de ces réactions implique un mode de pensée, d’émotion, et de comportement qui lui est propre. Connaître ces trois grands fonctionnements permet de comprendre ce qui se passe en nous, et nous permet notamment de mieux relationner avec les autres.

L’État du Moi PARENT : « Je fonctionne comme on me l’a appris »

Être, penser et communiquer en mode PARENT, c’est être régi par un système de comportements, de pensées et de sentiments hérités de nos figures parentales et d’autorité (parents, instituteurs, éducateurs…). C’est donc un fonctionnement conduit par le respect de normes, d’interdits, de règles, de croyances, qui potentiellement ne nous appartiennent plus à l’âge adulte, mais dont nous sommes imprégnés.

En entreprise, ce sont les managers et les dirigeants qui portent en principe le PARENT, mais aussi ce qui fait autorité en général : la culture d’entreprise ou encore le règlement intérieur (et par conséquent le service RH). Dans mon exemple de cette responsable export, c’est bien cet état du moi qui était (trop) présent dans son comportement, qui allait dans le sens d’une croyance héritée du passé disant « pour que le travail soit bien fait, il faut de la discipline » (sauf que pas pour son équipe !)

L’État du Moi ADULTE : « Je fonctionne comme je l’ai appris par moi-même »

Utiliser l’état du Moi ADULTE, c’est plutôt adopter les comportements, pensées et sentiments qui sont directement issus de la réalité vécue, ici et maintenant. L’individu est alors drivé par les conclusions qu’il tire de sa propre expérience, et qui ne sont pas « parasitées » par son héritage parental ou ses propres émotions. Il traite simplement l’information qui lui vient à l’instant T, avec objectivité. Les managers qui sont animés par cet Etat du Moi peuvent parfois paraître froids.

L’État du Moi ENFANT : « Je fonctionne comme je le sens »

Et enfin vient l’État du Moi ENFANT. Celui qui fonctionne avec les comportements, pensées et sentiments reproduits aujourd’hui avec la spontanéité de l’enfance. C’est l’État du Moi où les besoins et les réactions affectives s’expriment. Celui de l’instinct et de la spontanéité. En tant que manager, avoir une grande part d’ENFANT dans sa façon de conduire une entreprise ou une équipe permet bien sûr d’être créatif et innovant, mais constitue un point de vigilance en termes de capacité à amener du cadre, de l’autorité.

Comment le coach se sert-il des États du Moi avec son client ?

Lorsqu’on réalise que l’on est plutôt conduit par l’un des États du Moi dans une situation donnée, ou de manière générale, l’idée est de travailler avec son coach sur une façon d’injecter les éléments des autres États du Moi pour rééquilibrer son comportement. Un comportement et des relations harmonieuses se nourrissent tantôt des trois États du Moi, et attention, aucun ne vaut mieux qu’un autre en valeur absolue.

Et vous, quel est votre États du Moi dominant ?

Comment s’exprime-t-il au quotidien au travail ? Et dans votre vie personnelle ?

En quoi vous aide-t-il ? en quoi vous pose-t-il problème ?

si vous souhaitez en lire davantage sur le sujet, attaquez-vous directement à ce classique d’Eric BERNE :

Partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someonePrint this page

Á propos de l'auteur: Bérangère Touchemann

Bérangère Touchemann est l'heureuse fondatrice du cabinet de coaching professionnel Touchemann & Co, qui forme et accompagne les managers, dirigeants et collaborateurs à potentiel dans le développement et la croissance de leur entreprise par ses Femmes, ses Hommes et ses équipes. Comme Charles Darwin, elle pense que l'organisation qui survivra ne sera pas forcément la plus forte, mais celle qui aura su s'adapter...

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.